Robert Frank 1924 – 2019

robert-frank-759La grande faucheuse est encore passée !

la semaine dernière, Peter Lindberg nous quittait. Cette semaine, c’est le tour du très grand Robert Frank. C’est à 94 ans qu’il s’en va après une carrière absolument remarquable.

D’origine suisse, Robert Frank fut un photographe et un cinéaste expérimental proche de la Beat Generation. Il laisse surtout derrière lui un monument de la photographie : « Les Américains ».  En 1955, il entreprend un voyage de quatorze mois avec femme et enfants à travers les États-Unis et réalise quelque 27 000 images qui formeront une sorte de carnet de route, intime et historique à la fois. Aujourd’hui on dirait qu’il faisait de la « Street photography » ; un enterrement en Caroline du Sud, un pique-nique entre jeunes en Californie, un gala de charité à New York, la ségrégation, un défilé, un autobus bondé… C’était ça et c’était plus que ça. Dans son regard, il y avait une touche critique, acerbe, au picrate !

Jacque Kerouac disait de lui :

« Robert Frank, suisse, discret, gentil, avec ce petit appareil qu’il lève et déclenche d’une main, a sucé à l’Amérique un poème triste sitôt transposé sur pellicule, trouvant ainsi sa place parmi les tragiques du monde ; à Robert Frank, j’adresse maintenant ce message : ‘Tu as un œil. »

Robert Frank offre un portrait kaléidoscopique, désaxé, de l’Amérique qui n’épargne rien, ni les heureux, ni les oubliés. Méprisé par les éditeurs américains, qui ne supportait pas ce regard critique posé par un étranger, c’est le Français Robert Delpire qui, en 1958, acceptera le premier de publier cette fresque à visage humain, déployée à travers une sélection de 84 photographies en noir et blanc. Depuis, c’est un livre photo devenu culte. Et aux états-unis (comme dans le reste du monde) il est considéré comme l’un des plus grands

L’an dernier, le Musée de la photographie de Charleroi lui avait consacré une exposition. Nous étions allés la voir avec les étudiants lors de notre escapade matinale et dominicale dans le Métro.

Un grand et beau moment.

Lire ce très bel article qui résume toute sa vie >> ROBERT FRANK

americans-robert-frank-arles-numero-art-1_0

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s